LE

1er Régiment étranger

Retour
| 12 Février 2018 | 96442 vues

Créé en 1841
Stationné à Aubagne (Bouches-du-Rhône)
EFFECTIF : 520 hommes
MARCHE : Nous sommes tous des volontaires
DEVISE : « Honneur et Fidélité »

  COMMANDEMENT LEGION ETRANGERE
  Officier supérieur adjoint : 04.42.18.13.02
  http://www.legion-etrangere.com
  Facebook

HISTORIQUE

Créé en 1841, le 1er Étranger, doyen des régiments de la Légion, constitue avec l’état-major du Commandement de la Légion étrangère, ce que l’on appelle la « Maison mère de la Légion ».

L’ADMINISTRATION GÉNÉRALE DE LA LÉGION ÉTRANGÈRE

Administration generale de la legion etrangere

Le 1er RE gère administrativement tout le personnel passager, isolé, et non disponible au sein des régiments (candidats en stage longue durée, congés de fin de campagne, séjours en milieu hospitalier, indisponibles de longue durée, en attente d’affectation). Un dispositif particulier est mis en place afin de permettre à ce personnel isolé, d’être pris en compte au sein de la famille Légion. Il s’agit du Centre des convalescents et permissionnaires de la Légion étrangère à la Malmousque (CCPLEM) et du Centre d’hébergement et d’accueil de La Ciotat (CHALE).

Centre de selection et d’incorporation

Les épreuves de sélection ont lieu à Aubagne. Elles comportent une visite médicale approfondie, des tests sportifs et psychotechniques, mais aussi des entretiens de sécurité et des entretiens de motivation. A l’issue de cette sélection, le dossier du candidat est présenté devant la commission hebdomadaire de sélection, présidée par le chef d’état-major du COMLE.

Soutien du COMLE

Le 1er RE arme le personnel sous-officier et légionnaire des divisions de l’état-major du COMLE à partir de ses effectifs. Par ailleurs, le général mandate le chef de corps du régiment pour l’organisation d’activités particulières (cérémonie de Camerone, journée des blessés, etc.) au profit de toute la Légion.

Ces cérémonies sont régulièrement rehaussées par la présence de la section des pionniers qui est affectée au 1er RE. La Légion étrangère est seule dans l’armée française à avoir conservé la tradition de ces majestueuses têtes de colonnes de pionniers barbus, gantés de blanc, portant le tablier de buffle et défilant fièrement la hache sur l’épaule. Cette tradition s’inspire des fastes de la Grande armée qui plaçait toujours ses sapeurs en tête, à la peine mais aussi à l’honneur, en «ouverture de route».