LE

Le légionnaire

Retour
| 23 Février 2018 | 25415 vues

Le légionnaire est avant tout un jeune homme de son époque. Il a 23 ans en moyenne, a déjà une certaine maturité et une certaine expérience, souvent militaire. Il a un bon niveau général, est en excellente condition physique.

89 % d’entre eux sont étrangers avec plus de 140 nationalités …

Les francophones, essentiellement des Français, représentent près de 11% du recrutement. La présence d’un minimum de francophones dans la troupe participe à l’enseignement du français, indispensable pour comprendre les ordres.

En 2018, la Légion recrutera environ 1300 légionnaires. Elle prendra les meilleurs avec un taux de sélection de un candidat retenu pour huit présentés. Elle n’essaie pas de persuader le candidat de s’engager, c’est à lui de la convaincre.

LE CONTRAT

Le contrat initial de cinq ans comprend une période probatoire de six mois, renouvelable une fois. La carrière se poursuit par contrats successifs. Pour postuler à l’engagement, il faut avoir 17 ans au moins, 40 ans au plus et être physiquement apte au service en tous lieux.

Sur le plan administratif, le recrutement à titre étranger impose certaines règles de vie au légionnaire, tant que l’identité de celuici n’a pas été confi rmée par la production d’actes d’état civil certifiés. La procédure dite de régularisation de situation militaire (RSM) sanctionne la fin de cette période de vérifi cation. Elle permet au légionnaire d’endosser sa véritable identité avec les droits et devoirs afférents au militaire servant à titre étranger. Par décision de l’autorité militaire, la RSM intervient le plus rapidement possible.

À partir de trois ans de service, les étrangers qui le désirent peuvent demander leur naturalisation. officier. Le légionnaire L Aujourd’hui, sur quatre légionnaires qui s’engagent, l’un d’entre eux sera sélectionné pour devenir sous-offificier.