LE

Quelques mots sur la Légion étrangère

Retour
| 20 Septembre 2018 | 3938 vues

Le 19 septembre, au Château de la Demande à Aubagne, le général Denis Mistral recevait autour de lui les autorités et amis de la Légion étrangère, lors de la traditionnelle "Réception de rentrée". Une occasion pour présenter, au cours de son allocution, une Légion étrangère renforcée, résolument tournée vers les grands espaces… là où on se bat.

 

Un surcroit de force

 

" Je tiens à vous dire quelques mots sur la Légion étrangère : la Légion étrangère a maintenant achevé la montée en puissance de ses effectifs, passés, en trois ans, de sept à neuf mille hommes. Inscrite dans l’augmentation des effectifs de l’armée de Terre décidée au plus haut niveau de l’Etat afin de contrer la menace terroriste islamiste, ce surcroit de force nous a permis de renforcer notre organisation. Ainsi, nous avons pu créer dans les régiments de légion de métropole une compagnie supplémentaire, et, vous le savez, transférer la 13ème DBLE des EAU vers le camp du Larzac, où elle est maintenant installée.

De ce transfert, qui s’apparente surtout à une création puisque les effectifs de la 13°DBLE sont passés de 60 à 1200, le plus dur est derrière nous : la ministre des armées est venue cet été constater le remarquable travail accompli par la 13ème DBLE dans ses nouveaux quartiers, et l’on peut dire que notre célèbre 13ème demi-brigade s’est montrée digne de sa devise, « à la manière de ses anciens », son installation ne l’ayant pas empêchée d’être au rendez-vous des activités opérationnelles de l’armée de Terre.

Ce grand chantier a été un succès parce que toute la légion s’y est mise : le Groupement de recrutement de la Légion de Nogent, le 4ème Etranger de Castelnaudary, creuset de la Légion étrangère, où sont formés, instruits et éduqués tous les légionnaires, l’encadrement et les spécialistes de la légion. Tous les régiments de Légion aussi, qui ont renforcé ce 4ème étranger avec leurs cadres et bien sûr, le 1er Régiment étranger et l’état-major du commandement de la Légion qui ont conçu, conduit, coordonné et soutenu cette délicate manœuvre.

Mr de Pouvourville disait : « l’honneur de la légion consiste à ne trouver aucune tâche difficile, aucune besogne rebutante, aucun ordre exagéré, aucun obstacle insurmontable ». Plus de cent ans après, vous le voyez, elle montre ces mêmes qualités.

 

Tourné vers les grands espaces… là où on se bat

 

Mais vous vous en doutez, les légionnaires ont surtout les yeux tournés vers les grands espaces, ils ont besoin d’être là où on se bat, dans les opérations extérieures. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils s’entrainent toute l’année.

Depuis l’année dernière, après une période où ils se sont essentiellement consacrés à des missions sur le territoire national, les légionnaires sont repartis en opérations. Le 1er REC a été déployé au Liban et y maintient encore un escadron. Le 2ème REP est actuellement au Mali, renforcé d’éléments du 2ème REI. Le 1er et le 2ème REG envoient leurs sapeurs de combats en bande sahélo-sahélienne et leur expertise est précieuse pour déjouer les pièges de la guerre que nous livrons là-bas. Leur bilan à tous est déjà élogieux. Ils y ont payé le prix du sang, plusieurs d’entre eux ayant été blessés. Le 13 septembre dernier d’ailleurs, lors de la cérémonie de création de la Zone Terre Sud, à Marseille, trois d’entre eux ont été décorés par le MGAT et le GCA Houssay, gouverneur militaire de Marseille, de la croix de la valeur militaire pour leur exceptionnelle conduite au feu. La Légion étrangère est également présente, par différents détachement en mission de courte durée, au sein de nos forces de souveraineté et de présence.

Outre-mer, le 3ème REI et le DLEM, renforcés par le 2ème REI et le 1er RE, poursuivent leurs missions dans des milieux forts différents, mais présentant chacun de grandes complexités et de nombreux dangers.   

D’autres défis nous attendent encore, bien sûr, comme toujours. Nous saurons les relever parce que la Légion étrangère est une troupe solide, connue et respectée, toute entière tendue vers le service de la France, avec honneur et fidélité."

 

Par le Général de brigade Denis Mistral commandant la Légion étrangère

(seul le prononcé fait foi)